la perte de l’odorat

que voila un sujet d’actualité.

Beaucoup de COVID 19 décrivent une perte du gout et de l’odorat que nous connaissions déjà au décours de certaine grippe…L’odorat est aussi très altéré au décours des rhinites hivernales.

Quelques remèdes intéressants:

JUSTICIA

ce remède est recommandé dans les coryzas avec larmoiement abondant, toux sèche et éternuements. La voix est enrouée, le larynx est douloureux.

l’odorat et le gout restent perturbés parfois plusieurs semaines.

PULSATILLA

avec sa rhinite jaune épaisse douce non irritante toujours améliorée à l’air frais on note souvent un nez bouché par vasodilatation des muqueuses, une perte du gout et de l’odorat n’est pas rare chez ces enrhumés chroniques. l’association HYDRASTIS / KALI BICH. permet de décoller les secrétions un peu plus épaisses jaunes.

MAGNESIA MUR

mon maitre, Michel Guermonprez le citait dans les pertes du gout et de l’odorat plutôt chez des personnes maigres, constipées, constamment fatiguées, déminéralisées, (on parle de sujet tuberculinique).

SILICEA

avec ses rhinopharyngites à répétition durant tout l’hiver au moindre refroidissement. Le nez coule constamment, parfois purulent avec souvent un fond sinusien et donc là encore, un nez bouché et une perte du gout et de l’odorat. Le sujet SILICEA est souvent une personne maigre souvent infecté, toujours frileux

MERCURIUS SOLUBILIS

le grand remède homéopathique de la sphère ORL.

Toute inflammation avec sécrétions muco-purulentes de la sphère ORL et respiratoire avec ses sécrétions jaune/vert appelle Mercurius (relire angines/otite/bronchites déjà décrites) .

On retrouve toujours les aggravation hivernales avec temps froid et humide prédisposant aux infections ORL notamment les rhinopharyngites à répétition de l’enfance.

Voila quelques pistes pour vous aider à améliorer vos rhinites hivernales.

Les posologies seront en basses dilutions 5 CH 2 granules 3 à 4 fois par jour.

Il est intéressant de prévoir des gargarismes avec du calendula 3 D voire de l’échinacea 3 D et du RIBES NIGRUM B MG 1 D 100 gttes 2 fois par jour.

Ha , j’oubliais, prévoir une fois par mois tout l’hiver un petit apéro, avec ou sans alcool, qui restera toujours limité (jus de carottes ou petit porto )avec des toast de foie de morue fumée … cela vous apportera une bonne dose de vitamines (vit D entre autre ) dont votre organisme à bien besoin l’hiver.

Voila mes amies , gardez vos distances, lavez vous fréquemment les mains à l’eau savonneuse et portez vos « cache-museau ».

Ecrivez des lettres à vos ami(e)s pour les soutenir.

Au revoir mes amies.

Radegonde

les coliques du nourrisson.

Mais si vous saviez comme il est beau.

Il ouvre ses grands yeux à la vie .

Il regarde, ébauche un sourire, il vient de téter, goulument parfois, plus doucement d’autres fois, puis il se fige agite ses petits bras, fronce, devient rouge et là commence une plainte grandissante, douloureuse : il se tord de douleurs; il pleure de tout son corps : ses parents sont désemparés .

Rien ne le calme, ni les bras de maman, ni ses petits mots  d’amour susurrés à son oreille, ni les danses se sioux de son jeune papa.

Bébé dans la demi- heure qui suit sa tétée a une colique du nourrisson.

Quels jeunes parents n’ont pas connus ce moment douloureux, épuisant que rien ne semble enrayer.

Que faire ?

Premièrement, on  déshabille et on ouvre la couche.

On regarde, on palpe doucement on caresse le ventre : il est dur, bébé hurle.

On vérifie qu’il n’y a pas de boule dure sous les doigts, en regard des racines de cuisse (à la jonction du ventre et de la cuisse), à la recherche d’une hernie étranglée qui se présenterait comme une boule dure hyperalgique.

On regarde aussi le nombril, généralement le cordon est tombé et il ne doit pas être douloureux ou infecté.

Chez le petit garçon on palpe délicatement ses bourses qui ne doivent pas être tendues et impalpables. Le bébé posé sur le ventre doit avoir entre deux sanglots un ventre qui se décontracte brièvement et bien évidement on aura vérifié l’absence de fièvre ou de tout autre signe suspect comme un saignement rectal qui imposerait un avis médical impérativement.

Ce petit examen doit au moins être fait une fois avant de conclure que ce n’est rien, que c’est des coliques et que ça passera… jeune docteure juste installée d’une semaine, une jeune maman intuitive me fit appeler le premier dimanche de ma longue vie de médecin et le petit fut opéré en urgence d’une hernie étranglée.

Prenez votre bébé sur le ventre, massez le doucement en espérant l’émission d’un gaz ou d’un gros rot.

Ces coliques du nourrisson se produisent dès la deuxième semaine et durent généralement 2 à 3 mois. L’allaitement maternel ou au lait (de vache) maternisé ne change pas grand chose.

trousse d’urgence:

BELLADONNA bébé semble ne rien supporter, tout est violent

COLOCYNTHIS bébé se recroqueville jambes très repliées

CUPRUM selles liquides

CHAMOMILLA le mouvement le bercement la poussette semble l’apaiser

NUX VOMICA rot difficile à expulser, bébé goulu.

MAGNESIA CARBONICA selles liquides

MAGNESIA MURIATICUM surtout si constipation en crotte de bique (brebis)

Dans un biberon d’eau  préparé à l’avance et donné juste avant la tétée associer 3 granules de  Belladonna 5 CH  Colocynthis 5 CH et Magnésia Carbonica 5 CH,  à proposer à l’enfant plusieurs fois (aucun risque toxique).

Évitez de donner des médicaments allopathiques, votre bébé n’en a pas besoin pour ces coliques , mais  restez  vigilent: on peut avoir des coliques et une hernie…

Voila mes amies quelques conseils qui pourront vous aider à passer ces semaines difficiles et peut être à dormir un peu mieux la nuit. Surtout gardez votre calme, votre bébé en a besoin.

Radegonde

 

 

GRIPPE ou Covid 19…et homeopathie

Bonjour mes amies,

je vous sais inquiètes pour vos enfants petits ou grands en ce mois de mars 2020 où tous les messages sont brouillés.

Pour les grippes dont nous avons l’habitude: vous reporter à la grippe  , à toux et bronchites etc.

Pour la phase aigue , vous retrouvez les grands classiques :

ACONIT pour un début brutal faisant souvent suite à un refroidissement brutal.

BELLADONNA  avec sa face rouge congestive et sa soif tandis que FERRUM PHOSP a un début plus progressif  avec très vite sa toux sèche

et toujours un accompagnement avec SERUM de YERSIN 9 CH 2granules 3 fois par jour 48 heures pour toutes la famille..

Pour les gelés de l’intérieur , pensez à CAMPHORA 5 CH 2 g toutes les heures et vous vous vous sentirez plus réchauffé.

GELSEMIUM, le grippé abattu , courbatu quasi somnolent. Il est fébrile mais n’a pas soif et ne demande qu’une chose ; qu’on le laisse en paix.

remède de syndrome grippal par temps humide et doux

GELSEMIUM est aussi un remède de peur « suite de mauvaises nouvelles apprises sans ménagement .

Continuer la lecture de « GRIPPE ou Covid 19…et homeopathie »

jardin vendéen autour de PÂQUES

Bonjour mes ami(e)s,

Nous sommes dans la semaine de Pâques.

Paques c’est toujours des souvenirs d’enfance et de jardins.

Paques c’est le renouveau,

Paques c’est l’espérance d’une belle année florale .

Enfin la nature se réveille ,

l’air encore frais des petits matins porteurs de promesses , légèrement humide  de la brise de mer commence à sentir le printemps.

Après le mimosa qui a embaumé le jardin , dès  fin février, sont venues les violettes, les pensées, les fumeterres, les soucis(calendula), les jacinthes, les muscaris, les jonquilles et les tulipes .Un peu plus hautaine  la monnaie du Pape semble narguer les autres plantes du haut de ses 40 cm  mais très vite les iris la dépasseront.

Beaucoup plus discrets sont les  érodium bec de grues  avec leurs  petites fleurs roses qui tapissent le sol sablonneux . Continuer la lecture de « jardin vendéen autour de PÂQUES »

La recette

La recette… combien de fois n’ai je pas entendu; « dis Radegonde-t’as pas une recette en homéo pour… « .

Recette, recette , recette, est ce que j’ai une gueule de recette ?? pour plagier Arletty dans « hôtel du nord  » de marcel Carné, mais pour la bonne cause.

Et là j’ai tout eu : » mes hémorroïdes ou mieux celles de ma belle sœur, mon mal au cou, au dos, aux pieds, au ventre, aux oreilles…etc.

je pourrai passer l’après midi à tout vous dire et encore je ne suis pas sûre de tout vous dire.

Je résume: En homéopathie la recette a une efficacité à peine supérieure au  placebo. Continuer la lecture de « La recette »

l’HERPES

Bonjour mes ami(e)s,

Depuis quelques semaines je réfléchis.

Je souhaitais vous parler d’herpès, herpes labial, herpes génital, herpes ophtalmique ( en attendant de voir votre ophtalmo).

Mais je lis, j’entends les violentes diatribes de mes confrères,lesquels ne sont  pas toujours confraternels d’ailleurs.

NON l’homéopathie n’est pas une escroquerie.

Je suis vraiment peinée que cette thérapeutique toujours attaquée finisse par quitter le giron médical.

Car ainsi que le dit mon ami Albert claude Quemoun : »non l’homéopathie ne va pas disparaitre ».

Elle devra peut être être encore mieux enseignée, notamment à nos jeunes médecins car somme toute que reste t il pour soigner les pathologies saisonnières de l’enfant et de la jeune maman enceinte ?

Pas grand chose…

Notre société est gouvernée par les comptables, alors,  mais comptez donc !!

Que coûtent une otite, une pharyngite, une angine virale, une bronchite, une gastro entérite etc… traitées en homéopathie versus allopathie ??

Demandez donc à nos amis pharmaciens, ils connaissent bien la différence.

Cet enseignement de l’ORL saisonnier ne prendrait qu’un week-end.

D’autre part lorsque vous soignez des dizaines d’enfants pendant des années sans qu’ils ne prennent d’antibiotiques et bien le jour où vous choisissez de les mettre sous un macrolide des années 80 et bien ce dernier sera  la plupart du temps très efficace et le bénéfice pour la collectivité sera très positif en terme de résistance. Continuer la lecture de « l’HERPES »

Les Yeux de mes amours

Il est des jours comme ça, je me laisse aller en écoutant Satie.

Tel un personnage de Jean Michel Folon, avec son grand manteau, je flotte dans l’air au gré d’une légère brise.

Je ne touche plus le sol, comme désamarrée mais jamais très loin de cette terre si belle si fragile,  qui m’a donné la vie.

Petite graine de  printemps qui a décidé de croitre , de grandir, puis de donner sens à sa vie. Il m’a fallu du temps et bien des hésitations pour comprendre cela.

Ce soir, je suis comme une petite feuille d’automne , légère.

j’hésite, je virevolte.

Vais- je me poser là où plutôt là?  et  un petit tourbillon à peine visible me relance, je décris une longue arabesque, reprends de la hauteur, et plane à nouveau sur un invisible sentier, sinueux et  si apaisant.

Mon esprit semble comme délesté ,  il vagabonde en mode silence.

En fait je ne suis  ni malheureuse, ni dépressive. J’ai simplement les yeux fermés.

Mon corps est léger, comme cette petite feuille d’automne indécise:

où va t elle se poser?

Que je suis bien.

Je ressens une grande paix.

Le temps semble s’être arrêté.

Portée par ce doux Zéphyr, Je repense à ma vie .

Elle  m’a tout donnée, enfin l’essentiel, l’amour; j’ai aimé, j’ai été aimée.

Que demander de plus!

Longtemps , j’ai aimé soigner mon prochain, parfois probablement, pas aussi bien que je l’aurai souhaité mais enfin j’ai essayé.

Au début riche de  mes certitudes  de jeune diplômée, prise dans le tourbillon d’une vie professionnelle dense, je n’ avais pas conscience de ce que cela signifiait en terme d’engagement humain, mais au fur et à mesure des années, les certitudes devenaient plus floues .

Toucher le corps de l’Autre disait un de mes maîtres cela n’a rien de banal…Oh comme il avait raison .

Les coups bien sûr…, je n’ai pas été épargnée mais c’est oubli…, car Il me reste les souvenirs.

Et pour moi, les souvenirs,  ce sont les yeux, ce sont les regards.

Les yeux des bébés si grands, si purs , si innocents, si confiants,

les yeux des enfants que j’aimais asseoir près de moi ou sur mon bureau,

les yeux inquiets des mamans , parfois aussi des  papas,

les yeux des vieillards qui ont vus tant de choses…

et enfin  les yeux de mes Amours.

Les yeux de mon petit monde , ces regards,  sont mon trésor,  tout ce qui restera de ma vie .

J’écoute le silence.

Qu’il est apaisant.

Et puis un jour, Je m’endormirai,

Éole me portera dans ses bras et  m’emmènera avec mes trésors beaucoup plus loin .

Bonsoir mes ami(e)s, vous écouterez bien une gymnopédie  avant de nous quitter.

 

Radegonde.

 

 

 

La Varicelle

oui  la varicelle est la  maladie éruptive de l’enfant la plus fréquente et la plus bénigne .

La varicelle est plutôt hivernale très contagieuse mais donnant une immunité  naturelle définitive.

Cependant, il faudra être plus prudent chez le nourrisson fragile et le sujet à immunité affaiblie par une maladie en cours ou par un état antérieur délétère .

La vaccination contre la varicelle ,très vantée par certains ne conférera qu’une immunité partielle dans le temps .

Il est donc préférable de  faire sa varicelle entre 2 et 10 ans que la veille de son mariage ou en prenant sa retraite. Dans ces varicelles d’adulte le tableau est beaucoup plus cogné avec une atteinte de l’état général plus profonde. Continuer la lecture de « La Varicelle »

j’ai ôté ma blouse de médecin

Je me rappelle ce soir où j’ai ôté ma blouse blanche  de médecin pour la dernière fois.

C’est vrai que depuis quelques mois, l’enthousiasme qui me guidait depuis des années, s’était progressivement estompé. La fatigue sans doute… l’age peut être, mais pas que .

J’ai vidé mon casier, j’ai vidé aussi mon sac  de cuir que j’avais fais faire à un cordonnier pendant mes études de médecine .

Comme moi il avait vieilli, tous les deux nous étions un  peu usé sur les bords.  Continuer la lecture de « j’ai ôté ma blouse de médecin »

Soleil et Lumière en Vendée

La Vendée connue pour ses plages et son ensoleillement. Le pertuis d’Antioche entre Oléron , La Rochelle,  Ré la blanche qui se prolonge aux nord par le pertuis Breton et les plages de Vendée. Sa lumière si particulière tant aimée par de milliers de gens, artistes ou simples contemplatifs , des plus anonymes  aux plus illustres, et enfin sa lucite estivale.

Lucite, luciole, Lucie, toujours lumière, lumière, et encore lumière.

Mais gare aux peaux claires . la première exposition au rayons du soleil peut déclencher rougeur plus ou moins brulante avec souvent un gonflement de la zone exposée voire des petites vésicules très pruriantes. Continuer la lecture de « Soleil et Lumière en Vendée »