un jardin pour nos abeilles…

fleurs d'onagre,belles du soir

un grand jardin ! ou plein de petits jardins.

C’est simple un jardin :
Quelques plants  de courgettes, quelques tomates, 2/3 potimarrons, des radis, quelques salades. Après chacun y met ce qu'il aime et ce qui pousse bien chez lui.
13 millions de jardins en France d’une moyenne de 650 m2         !!!!

13,5 millions d’oasis

9 millions de m2 de jardin ! je me prends à rêver : Et si on la faisait sans les décideurs  cette révolution verte?

Si on faisait  tous des petits jardins-potagers sans pesticide, ni engrais chimique, rien que du compost et  de la paille ?

Au début, nos légumes sont moins « beaux » que ceux des « jardiniers-chimistes »puis dès la 3eme  année, les vers reviennent et même si vous ne les voyez pas, des milliards de bactéries et champignons recolonisent le premier centimètre de terre de surface et l’explosion de la vie reprend possession de votre oasis.

Moi, je ne peux me passer de mes « herbes « : la rue, la   scrofulaire , la consoude, la chélidoine, le pourpier , la verveine , la melisse, la bourrache etc …

Les escargots du jardin

Il faut prévoir des ramassages d’escargots le soir,  les petits blancs pour les poules, et mettre les plus  gros appelés « petits gris « en Charente ( en patois charentais  « cagouilles »  ou encore « lumas » en patois vendéen) avec du pain dur et de l’eau, protègés du soleil dans une cage grillagée. A partir de juillet,  cuits au court bouillon puis fricassés à la poêle avec des patates, un bon beurre de Surgères,  quelques gousses d’ail écrasées,  et un bouquet de persil ;  voilà qui fera  un  bon repas entre amis, agrémenté d’une belle laitue et d’un bon verre de vin de Vendée.

Elle est pas belle la vie !

Radegonde tu t’égares encore …

Tout ça , c’est un peu de travail certes, mais c’est si bon et on ne veut plus de petits granulés bleus autour des laitues dans nos jardins ils tuent nos hérissons   …

Revenons à notre petit jardin .

Donc  composez un carré de fruits rouges, fraises, groseilles, du persil, de la cive, du thym, du laurier, et autres herbes aromatiques, du basilic,  de la sarriette, du coriandre, de la menthe et de la sauge.

Procurez vous  si possible deux poules pondeuses, elles diminueront nettement vos déchets végétaux et allègeront vos poubelles et enrichiront votre compost.

Avec quelques arbres, c’est déjà une oasis . Et  n’oubliez pas le petit coin pour le compost qui est la base de la vie dans le jardin potager.

Pour nos amis qui ont juste un balcon : une jardinière protégée du vent , c’est déjà une halte -étape pour  les insectes butineurs qui paient un lourd tribut à notre agriculture moderne…suivez mon regard .

Coquelicots et bleuets dans nos jardins

Encore que, dans un petit billet comme le mien , ce serait un raccourci un peu trop rapide que celui de stigmatiser nos voisins  agriculteurs qui ont des impératifs que nous n’avons pas  et à qui la société depuis + de quarante ans a demandé beaucoup !

Pour eux, nous devons être un groupe de consommateurs éclairés leur permettant de refuser aux industriels de la chimie leurs produits les plus destructeurs (les fameux néonicotinoïdes) . La contrepartie est bien évidemment de les soutenir dans nos choix alimentaires au quotidien .

Faire ses courses devient un geste politique

Allez, j’arrête d’être sérieuse  mais des fois quand je me promène en bordure des champs que je ne vois plus ni coquelicots ni bleuets , quant aux  vers de terre et aux  grenouilles n’en parlons pas  : j’ai envie de pleurer, car  je repense à mon enfance charentaise et à nos vadrouilles champêtres avec mon grand frère et nos rencontres avec toute une faune qui faisait partie de notre quotidien .

Donc je disais, des fleurs partout pour les abeilles et autres butineurs, chacun choisira selon sa région.

Pour les insectes prévoir de l’eau avec une planchette pour éviter les noyades, abeilles et faux bourdons ont besoin de boire l’été .

J’ai confectionné dans mon jardin un muret de pierres sèches,  qui entoure un  carré  de tomates. Il  coupe le vent et accumule de la chaleur dès les  premiers après- midis ensoleillés de printemps  et la restitue la nuit . Prévoyez  une bonne couverture de paille pour toute la vie  minuscule qui est dessous et cela gardera l’humidité et diminuera les arrosages  l’été.

j’ai aussi fait une tour de pierres sèches de 1 mètre de haut avec un reste de grillage verticalisé en rouleau, rempli de petites pierres ; ce complexe hôtelier pour insectes affiche  complet. Je passe des heures avec ma loupe ou mon appareil photo à les contempler et à essayer de comprendre. Toute cette faune s’équilibre et fait le bonheur des oiseaux .

transformons nos jardins en petites oasis ,

On ne laboure plus , juste un grattoir à 3 griffes pour redonner de l’air aux 5 cm de terre superficielle . Ces 5 cm c’est toute la vie de la planète , c’est l’infiniment petit sans lequel aucune vie sur terre n’est possible .

Je vous garantis qu’en 3 à 5 ans, la nature revient doucement dans vos jardins  et  un soir, vous re découvrirez, qui un crapaud et sa cousine la grenouille, qui un hérisson : ( j’ai créé  4 fois un nouveau jardin ), vous retrouverez une oasis  de vie.

Dans ces lieux  de paix  , vous vous ressourcerez l’esprit . J’appelle ça mon massage de cerveau et puis on se fait plein de copains quand on jardine.

L’hiver, vous confectionnerez des nids à oiseaux, ou des petits carillons à vent que vous pendrez dans vos arbres et le jardin vibrera à la moindre brise . Et puis vous savez en vieillissant car hélas et heureusement aussi , la seule maladie dont on est sûr de guérir , c’est la jeunesse, et bien un jour notre petit jardin fera partie des occupations qui contribueront à bien vivre notre vieillesse et à retarder la dépendance .

Pour les nouveaux propriétaires de jardins , regardez les sites de Pierre Rabhi , de Claude et Lydia Bourguignon,  de permaculture  etc … il y en a bien d’autres moins connus , nous sommes des milliers de femmes et d’hommes qui ne supportent  plus ce que l’on fait à notre planète souvent en notre nom .

Voilà mes petits amis , j’avais envie de vous dire ce que j’avais sur le cœur, mais terminons sur une note d’espoir car nous sommes nombreux  à penser ainsi , et notre révolution est en marche .

Ce jour 08 août 2016, je rajoute quelques lignes à cette lettre.

Mes amis il nous faut entrer en résistance pour sauver notre Terre avant qu’elle ne décide de se passer de nous .

De tous les êtres vivants nous sommes en capacité de la détruire par des comportements individuels et collectifs au quotidien.

Notre terre a vécu des millions d’années sans nous et elle vivra encore longtemps après nous .

Si nous voulons que nos petits (et ceux du voisins aussi…) puissent connaître une terre toujours belle et bien vivante avec pleins de petits jardins , ne comptons que sur nos actes au quotidien .

Soyons des citoyens adultes et responsables du monde  en développant nos petits jardins sans pesticides .

Cela demande un peu d’effort et de réflexion , oui et alors???

En groupe, nous sommes forts et tout devient possible .

Je vous propose de lire le jardin de Shérazade(décembre 2017)

A une autre fois, mes cher(e)s ami(e)s

Radegonde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *