Les angines et autres pharyngites

calendula

La plus simple :

« Chérie t’as pas des pastilles pour la gorge ? »

-réponse de Chérie :

« Lapin , prends HEPAR SULFUR en 15CH 2 granules toutes les  heures ! ne touche pas le plastique avec ta langue et tu en achèteras un tube avant que celui ci ne soit vide, et ne le laisse pas sur ton portable. »

Bonjour mes amies, combien de fois n’avez vous entendu cette demande de Lapin à sa « Chérie »?

En fait l’ORL et l’Homéopathie c’est extraordinaire mais à deux conditions.

1 –    Avoir toujours en stock quelques tubes d’homéopathie d’avance (j’avais fait une short list l’an passé quand nous avions évoqué la gastro-entérite virale d’hiver  avec Paratyphoidinum B, Sérum de Yersin, Arsenicum album,  Aloé, Podophylum, Croton, China etc…

2- au delà du 3eme jour,surtout si la gène à avaler est intense avec une difficulté à ouvrir la bouche, il faut consulter .

  Pour gérer les premières heures d’une pathologie ORL il faut au moins avoir en stock une  douzaine de remèdes.

Aconitum Napelus pour les suites de refroidissement brutal  sec (vent du nord vent d’Est mais aussi climatisation). Le début est toujours violent et soudain, la douleur est aiguë, brulante. Le sujet est angoissé, agité. Dans sa fièvre qui peut être le premier signe (40°d’emblée) le sujet a rapidement soif d’eau et il ne sue pas. Sa gorge est sèche et il présente un enrouement douloureux. (bon remède de laryngite douloureuse).

Hepar sulfur 15 CH l’incontournable remède inventé par Samuel Hahnemann , le fondateur de l’homéopathie.

Hépar sulfur : Calcaire d’huitre mélangé à fleur de soufre.

Hépar Sulfur c’est la douleur en écharde aggravée au monder contact et au moindre refroidissement.(angine suite de refroidissement (climatiseur))

Hépar sulfur nous l’avions déjà vu dans les toux brutales douloureuses aboyantes type laryngite .

Attention à utiliser en 15CH tout au début et éviter les basses dilutions qui favorisent les suppurations surtout si otite sous -jacente, voire même évolution fâcheuse en phlegmon du voile du palais.

 Belladonna dans  les suites de froids humides ( comme Dulcamara qui alterne les angines et les torticolis -(Roland Sananes))

Ici,  l’inflammation avec sa gène à avaler est  forte .La gorge est très rouge et douloureuse à cause du spasme des muscles de la gorge, et sèche .  Souvent  la fièvre domine le tableau de cette angine et la sudation est chaude . La  gorge et la langue sont rouges, tout comme le visage,  les muqueuses sèches  mais le sujet peine à avaler bien qu’il ait soif (remède que nous retrouverons dans les laryngites et trachéites douloureuses).

Le sujet a  plutôt soif de boissons chaudes et il sue du visage et ne supporte rien ni le bruit ni les secousses ni la lumière. l’avis d’un médecin sera vite indispensable pour éliminer une méningite par exemple surtout si la nuque n’est plus souple.

Apis Mellifica

La douleur est piquante, brulante, le sujet peine à avaler non pas à cause du spasme comme Belladonna,  mais à cause de l’oedème des muqueuses. Parfois l’oedème  de la luette domine, le sujet préférera une boisson froide bien que globalement il a  peu soif .

Ferrum Phosphoricum

Ici pas de spasme, pas de violence de symptômes, le sujet est souvent un enfant un peu faible un peu anémié, l’abattement domine, les muqueuses respiratoires sont sèches (toux sèche) on note souvent une tendance au petits saignements de nez mais c’est un grand remède d’otite .

 

Mercurius solubilis

Les amygdales sont plutôt rouges voire rouge foncé ; noter que  les angines blanches nécessitent quelques précautions pour le néophyte car elle sont souvent bactériennes et il est prudent de faire faire un test rapide chez le Généraliste afin de repérer les angines à Streptocoque qui requièrent un traitement antibiotique.

Dans le cas d’une angine relevant de Mercurius , la gêne à avaler est importante irradie vers les oreilles  et le sujet présente une hypersalivation.La langue est « chargée » c’est à dire recouverte d’un enduit blanchâtre et il est courant de retrouver l’empreinte des dents sur les bords de la langue .Le sujet recherche les boissons froides .

Mercurius cyanatus et ailanthus glandulosa seront réservés aux angines graves après avoir vu un médecin .Elle pourront aussi être épaulées par PYROGENIUM 5 CH.

Phytolacca,

Grand remède de pharyngite avec une gorge rouge foncée (amygdales et piliers du voile du palais ) des douleurs brûlantes irradiant vers les oreilles et le cou. (très aggravé par les temps humides et froids). On dit que c’est un Mercurius végétal, autre grand remède d’angine.

Lachesis

Angine avec sensation de serrement de la gorge le sujet ne peut rien avaler surtout les boissons chaudes. Souvent cette angine a débuté du côté gauche, le sujet ne supporte rien autour de son cou

 Nitricum Acidum

Ici c’est un bon remède de pharyngite avec sensation  de douleurs d’écharde, de brulures corrosives .(très précieux dans les pharyngites de villes polluées). Ce remède est très proche d’Argentum Nitricum  qui a la même sensation d’échardes, mais il me fait aussi penser à Sanguinaria Nitrica qui est une remède de pharyngite brulante aigüe voire sub-aigüe avec une sensation de constriction et de brûlure de la gorge avec toux et chatouillement laryngé aggravé à l’air froid (vent du nord, vent d’Est venant directement de Sibérie)

+ 2 grands nosodes :

DYPHTEROTOXINUM et STREPTOCOCCINUM et enfin pour les bains de bouche , un petit flacon de Calendula TM et un autre d’Echinacéa TM et  un 3eme de Phytolacca TM .

DYPHTEROTOXINUM précieux nosode à placer très facilement dans les angines récidivantes .

On ne peut parler de DYPHTEROTOXINUM sans citer un grand Homéopathe le Dr Chavanon  qui a contribué à faire le renom de l’homéopathie dans les années 1930 et le Dr Julian qui a contribué lui aussi à développer  la notion de nosodes ou biothèrapiques.

N’oublions pas non plus l’abbé Collet  médecin militaire  et son travail d’homéopathe en Mésopotamie 1893. Il soignait les soldats et les populations autochtones en diluant les sécrétions humaines.

Il n’avait rien d’autre .

Revenons en 2016:

On débutera un traitement  le plus tôt possible par une dose en 15CH de l’un ou de l’autre de ces nosodes (Streptococcique ou Dyphtérotoxinum ) puis selon vos observations (temps froid  / sec  temps froid et humide/ fièvre ou non / désir de froid ou de chaud / muqueuses sèches ou bouche pleine de salive , période de règles si angines récidivantes/ début du côtè gauche/pollution urbaine etc…) vous utiliserez un ou plusieurs de ces remèdes en alternance parfois, à raison de 2 granules 2 à 4 fois par jour voire toutes les heures au tout début puis espacer.

 

Calendula et Echinacéa sont deux plantes aux vertus antiseptiques extraordinaires.Elles pourront être complétées par Phytolacca en TM .

A utiliser en teinture mère (TM)  X gouttes dans un peu d’eau en gargarisme chauds.

Oui j’ai été un peu longue à vous énumérer ces remèdes indispensables pour gérer une pharyngite mais avec un peu d’expérience et d’observation, vous pouvez gérer 2/3 de vos angines au moins les 48 premières heures en sachant que 80%des pharyngites et angines sont d’origine virale.

Mais restons toujours prudent et une angine qui ne répond pas rapidement au traitement doit être réévaluée par un médecin surtout si elle est blanche d’emblée ou que le sujet peine à ouvrir la bouche (trismus).

Une angine qui traine et qui est très « épuisante » surtout chez un ado doit faire penser à une Mononucléose….On verra donc son Médecin préféré et une fois le diagnostic confirmé, tout en étant sous la surveillance de son médecin, on pourra revoir son homéopathe.

Et n’oubliez pas le lavage des mains …

Une autre fois je vous parlerai des angines récidivantes mais il nous faudra aborder la notion de terrain et de morphologie.

Les angines quasi mensuelles chez une femme Non ménopausée peuvent être améliorées aussi mais relévent d’une bonne consultation chez un homéopathe.

Nous verrons les médicaments de chronicité comme SILICEA THUYA et TUBERCULINUM.

Une angine qui traine et qui est très « épuisante » surtout chez un ado doit faire penser à une Mononucléose….On verra donc son Médecin préféré et une fois le diagnostic confirmé, tout en étant sous la surveillance de son médecin, on pourra revoir son homéopathe.

Et enfin une sale angine qui traine chez un quinqua doit être vue par un ORL.

A bientôt mes amies, profitez des gens qui vous aiment et restez généreuses.

Radegonde.

 

2 réflexions sur « Les angines et autres pharyngites »

    1. un nosode,c’est une dilution homéopathique d’une sécrétion humaine ou un « identique » dilué dynamisé comme medorrhinum ou streptococcinum .les homéopathes utilisent aussi le terme de « biothérapique » que la médecine officielle vient de lui emprunter pour parler des nouveaux traitements des maladies auto-immunes dits antiTNF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *