Le rhume

Les demi-saisons et à fortiori l’hiver pour les enfants, c’est le temps des rhumes, avec son cortège  d’éternuements, de rhinite claire au début, parfois de fébricule 37°7 / 38°2… L’évolution ira immanquablement  soit horizontalement vers les oreilles, soit verticalement vers les bronches .

Le rhume au  début

Premièrement, le lavage des mains, toujours le lavage des mains que ce soit dans un cadre viral ORL ou viral intestinal,  voir la gastro-entérite virale, puis c’est simple observez votre enfant:

le nez se bouche surtout la nuit , rien ne coule : Nux vomica  5 CH et ammonium carbonique 5 CH

le nez coule clair=  rhume simple = ALLIUM cepa 7 à 9 CH

précédé par une demi dose d’Aviaire en 9 CH laquelle sera renouvelée le premier soir et d’emblée Ferrum Phosphoricum en 5/7 CH : 2/3 granules répétées toutes les 3 à 4 heures .

Comme toujours lors d’une pathologie saisonnière virale 48 heures de Sérum de Yersin 9 CH  2 granules 3 fois par jour.

Si l’enfant a été préparé dès Novembre avec quelques Oligoéléments Cu/ Au/ Ag voir prévention de la grippe  un lavage de nez au sérum physiologique régulier, tout peut se solutionner en 2/3 jours.

Ce n’est cependant pas toujours le cas.le nez continue de couler plutôt plus épais plus ou moins jaune vert, parfois avec un peu de toux et ou une petite fièvre.

le rhume au  3eme jour.

Pour les plus petits « allo Docteur » , l’enfant sera bien examiné, un diagnostic précis sera posé…ce qui n’impliquera pas obligatoirement un traitement antibiotique! la première semaine « les antibiotiques c’est pas automatique« .

Pour les mamans habituées à l’homéopathie, on retourne à la « boite à chaussure » (réserve de tubes): le nez coule jaune fluent c’est Kalium Iodatum 4/5 CH avec toujours Ferrum Phosphoricum 4/5 CH  et Echinacéa en 3DH 2 granules 3 fois par jour, on lave le nez toujours avec le sérum physiologique.

Si le mouchage devient plus difficile, plus épais, bien jaune , stop Allium, préférez Kalium Bichromicum , qui est le remède de toutes les sécrétions de mucus collantes épaisses , complété avantageusement par Hydrastis .

Ferrum Phosphoricum est un très bon remède d’otite mais, l’otite entre des mains expertes se soigne assez bien en Homéopathie, mais grande prudence si inexpérience : une otite peut si elle n’est pas bien gérée se terminer en méningite .

L’homéopathie n’est pas une magie cela s’apprend dans les écoles et comme tout traitement, il requiert une expertise mais toujours un diagnostic précis, donc tout ce qui traine doit être supervisé par un médecin homéopathe ou pas .

Ferrum Phosphoricum est aussi un bon remède de toux sèche au début surtout chez un enfant fragile et sensible aux infections ORL et pulmonaires saisonnières .(voir les toux)

la fin du rhume

Si le tableau ORL et ou bronchique fait suite à un brusque refroidissement avec chute des températures , vent du Nord ou vent d’Est,  débuter le traitement par une dose d’ACONITUM Napelus en 9CH voire 15 CH parfois elle stoppe tout en 6 heures .

En final pour bien terminer un cas  placer une dose de SILICEA en 9 Ch et 2/3 jours après un TD de Sulfur Iodatum en 7 CH.

Nous verrons prochainement les toux sèches  les toux grasses et un petit aperçu sur les bronchiolites.

A bientôt mes amis je retourne au jardin pour re-fixer une tuile que le vent de ses dernières 24 heures a fait bouger sur un de mes abris à oiseaux.

Radegonde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *