LA CINQUANTAINE ET APRÈS…

la cinquantaine

Bonjour mes amies,

Aujourd’hui, je viens de voir plein de copines  pour l’anniversaire de ma voisine.

Une fois les parts de tarte envolées, on  se serait crû dans une salle d’attente  de médecin avec quelques volutes de fumée en plus, tant les conversations portaient sur le médical.

Les plus jeunes parlaient de leur boulot, d’autres de leur maris quand elles en avaient un et les « sexa »parlaient de leurs douleurs mais toutes avaient peur pour l’avenir.

Mais de quoi avaient elles peur? …du changement climatique, de la fonte des glaciers, de la pollution de nos nappes phréatiques, de nos rivières, de la montée inexorable du niveau de la mer, du réchauffement planétaire et de ses conséquences sur la vie des Hommes, de la raréfaction des insectes et des précieux auxiliaires de nos agricultures que sont les vers de terre ???

Que neni, elles parlaient de maladies, de cancer, de leur taux de cholestérol ou de leur future et probable ostéoporose, et j’en passe .

Je rentrais donc heureuse d’avoir passé une paire d’heures avec toutes ces femmes si ordinaires et merveilleuses en même temps.

Tout en marchant, ces bribes de conversations me rappelaient les heures passées à écouter mes patientes quand plus jeune, j’exerçais ce beau métier que celui d’écouter, de soulager et de guérir parfois, que  j’ai pratiqué pendant plus de 40 ans .

la cinquantaine et ses grandes soeurs, la soixantaine et  septantaine  
les enfants s’envolent …
les illusions du » toujours jeune « aussi.

Mais restent encore quelques pépites et de beaux projets.

Je me suis dit: » Radegonde, à ton clavier ».

Alors on respire, on retrousse ses manches.

un :

LA CINQUANTAINE c’est l’occasion de faire l’état des lieux.

où je vis ?

qui suis- je devenu(e) ?

est ce que j’aime ma vie actuelle?

que m’apporte mon métier?

qu’est  ce que je ne veux plus faire?

qu’est  ce que j’aurais aimé faire?

qu’est ce que je ne peux plus faire?

si vous répondez à ces 7 questions et que vous vous souriez, tout n’est pas perdu !

deux,

mes derniers achats

est ce que je m’en sers souvent ? n’en avais je pas espéré plus de plaisir que ce que j’ai réellement ressenti une fois ces objets ou biens matériels en ma possession ?

et ma télé ?

Que se passerait il si je ne l’avais plus ?

Comme pour  toute addiction, il faut un peu de volonté .

Mais combien de fois ne vous êtes vous pas couché en regrettant d’avoir passé 2 heures à regarder une niaiserie?

Essayez de ne pas l’allumer 2 soirs par semaine .

Achetez un quotidien, passez chez votre libraire , écoutez un disque …

Echangez avec celui ou celle qui partage votre vie.

Pour les célibataires , lecture, cinéma avec collègues ou amis, vous n’êtes pas toute seules – tonnerre de Brest !

Couchez vous un peu plus tôt avec un livre , vous gagnerez 30 à 45mn de sommeil par jour!

Il faut au mois 3 à 6 mois pour ne pas regretter sa télé.

Faites vous un cahier  recettes de cuisine  glanées sur internet  (hé oui il faut quand même vivre avec son temps .)

Parcourez les blogs,  vous en trouverez bien 3 ou 4 qui vous attireront un peu ; après c’est comme tout, une recherche par ci, une recherche par là , et c’est le départ d’une aventure.

trois,

LA CINQUANTAINE c’est l’occasion de   re-dessinez votre petit déjeuner

un jus de carotte lactofermenté remplacera avantageusement le traditionnel (et pas toujours terrible sur le plan nutritionnel) jus d’orange. Il peut être agrémenté d’un filet de citron , d’un fruit tantôt une poire, tantôt une pomme voire un kiwi. .

Puis une boisson : un bon thé ou une chicorée Leroux et pourquoi pas un bon café quand les journées sont longues, une part de fromage, 3 ou 4 noix/noisettes /amandes.

Pour les intestins paresseux une fourchette de choucroute bio crue longuement mâchée , suivie d’un fruit sec et ou une cuiller à café de purée de sésame sur une tranche de pain .

« brioche et viennoiserie ne font pas partie d’un petit déjeuner sain » .

Préférez un peu de céréale bio et ou quelques raisins secs.

Si vous êtes en région très froide l’hiver, un bol de soupe et ou un filet de poisson fumé au choix mais aussi parfois un bon oeuf à la coque ou sur le plat dans  une poêle à blinis  .

Le dimanche, on peut se lâcher un peu: beurre et confiture, parcequ’il y aura 1 heure de marche sûrement dans la journée .

quatre,

Il faut marcher 30minutes par jour d’un bon pas minimum . Attention le sport c’est dangereux , préférez la danse, la natation ou l’aquagym, les gymnastiques douces etc…  laissez les coureurs courir, ils finiront bien par s’arrêter .

Evitez l’ascenseur, la voiture garée à l’autre bout du parking vous fera gagner encore quelques minutes de marche.

« entre midi et deux , 15mn de marche  après le repas et pas de télé ».

Au lieu de tout gérer par téléphone, il faut  se lever régulièrement pour les plus sédentaires et se déplacer pour aller voir un collègue : une minute de marche toutes les heures serait une bonne chose pour brûler vos graisses.

LA CINQUANTAINE c’est l’occasion de stopper les cigarettes

De tous les facteurs de risques cardio vasculaires, le tabac est trois kilomètres devant les autres  !!!!!

Dommage de se retrouver dès sa retraite qui avec un IDM (infarctus du myocarde), qui avec un AVC, qui avec une artérite des membres inférieurs ou une oblitération de l’artère centrale de la rétine ….

Hélas !  trois fois hélas ,nous sommes toutes et tous les enfants d’une génération »gauloise/gitane et  blondes américaines  .

« tout le monde fumait, les politiques, les artistes, les journalistes, les présidents et même Lucky lucke »

Pour ceux qui peuvent arrêter, OK allez y.

Pour beaucoup, c’est difficile. Alors on fait quoi ? on s’ingurgite des coch…. ou on fait comme pour tout dans la vie, on essaie de diminuer, on essaie de se dépasser , pas trop vite : j’ai toujours recommandé un porte- cigarettes qui permet de glisser 9 cigarettes, d’y mettre un petit mot d’amour ou une photo  et de se promettre de ne pas dépasser ce nombre . Une fois cette étape atteinte, on essaie  8 pendant quelques semaines etc … et si on met 6 mois voire un an à redescendre à 5 ce sera forrmidaaabbble …(sur l’air de Stromaë)

cinq :  LA CINQUANTAINE C’EST L’OCCASION DE REPENSER VOTRE ALIMENTATION

l’alimentation:  la moitié de votre santé 

le sucre et son compère le sel

On en mange trop ! il y en a partout

les matières grasses moderato, mais un peu de beurre oui pour la vitamine A, et de bonnes huiles végétales.

le midi, chacun(e) fait comme elle(il) peut.

Mais quand on travaille à l’extérieur, pour peu que l’on ait quelques courses à faire , un sandwich maison fera souvent l’affaire avec un ou deux fruits et une boisson non sucrée et chaude l’hiver.

Le soir , généralement on n’a plus le travail scolaire à surveiller alors si la météo le permet pourquoi pas 20 minutes de marche pour compenser des heures assises au bureau. De toute façon évitez de diner trop tard, vous n’en dormirez que mieux .(voir stress)

Si quelqu’un partage votre vie, le temps du dîner  peut être un bon moment .

On évitera les plats trop gras et lourds à digérer et la viande du soir n’est pas indispensable  mais surtout si le déjeuner a été léger, le dîner reste un moment important de la journée.( si possible sans les infos).

Pour celles (ceux) que la vie a séparé(e)s ou qui ne se sont jamais projeté(e)s en duo, on ne se laisse pas abattre du tout pour autant :

« la vie est belle, parce que je l’ai décidé ».

Alors Radegonde,  quid du régime méditerranéen ,  me direz vous  ?          c’est pas mal … pour un méditerranéen ,

mais laissez donc les Normands ou les Alsaciens corriger leur grosses erreurs         (ils les connaissent bien )    et observez que les département ruraux où l’on vieillit plutôt bien sont entre le Gers et la Dordogne,  alors du bon sens avant tout  .

Retrouvez le chemin des marchés, avec leurs maraichers locaux, les pêcheurs locaux*,  les éleveurs de volailles traditionnels et non pas les volailles de batterie anémiées et empoisonnées.

Mangez moins mais mangez mieux.

(*quand on a la chance de vivre près des côtes)

Dès que vous achetez moins de viande,  moins d’alcool et moins de fromage le porte- monnaie permet plus facilement acheter des fruits et légumes de saison .

et enfin six .

LES AMIS , ah les amis ! que c’est bon : du rire, de l’entraide , de l’échange, du partage des repas où chacun apporte, et des promenades des confidences .et du soutien …les orages et les nuages sont parfois passés durement.

On n’est plus dans la « compétition- séduction » de la trentaine, on ne cherche plus à mettre en valeur ses enfants par rapport aux copains . Chacun a fait ce qu’il a pu, ce qu’il a cru bon  devoir faire .

De toute façon les enfants vivent leur vie comme nous, on avait voulu le faire entre 20 et 50 ans.

Voilà mes bons amis ce soir j’étais très en forme je voulais vous dire qu’au début de l’Automne , il reste encore de longues années de vie, différentes mais pleines de bons moments à partager.

Je vous souhaite le bonsoir : j’ai quelques pages à lire …

A plus tard

Radegonde

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *